Les trésors artistiques d'Admont présentés sous un nouveau jour

Abbaye d'Admont KHM Gothique GWK © Michael Braunsteiner

LES TRÉSORS ARTISTIQUES D'ADMONT PRÉSENTÉS SOUS UN NOUVEAU JOUR 

 

A l'occasion du 950e anniversaire de l'abbaye d'Admont, le musée d'histoire de l'art a été déplacé. Il a été agrandi en termes de surface et de contenu et a quitté l'étage supérieur pour s'installer au rez-de-chaussée.

La première installation et conception d'une collection d'histoire de l'art à l'abbaye d'Admont a été réalisée au milieu du 20ème siècle par l'archiviste de l'abbaye de l'époque, le père Adalbert Krause. Il a aménagé un musée d'histoire de l'art au deuxième étage de l'aile sud de l'abbaye avec les plus précieuses collections de l'abbaye. Ce musée a été inauguré en 1959. La presse de l'époque parlait d'un "trésor de l'art styrien" qui, 20 ans plus tard - en 1980 - a été réaménagé et agrandi dans de nouveaux locaux. Vingt ans plus tard, à partir de l'automne 2000, toute l'aile sud et est de l'abbaye a été soumise à une phase de transformation et de construction de plusieurs années, dans le but d'y installer les différents espaces muséaux dans un style grand et moderne. Jusqu'en 2023, le musée d'histoire de l'art se trouvait au premier étage.

A l'occasion du 950e anniversaire de l'abbaye d'Admont, le musée d'histoire de l'art a été relocalisé. Il est passé de l'étage supérieur au rez-de-chaussée. Sa surface et son contenu ont été élargis. Avec les œuvres gothiques sacrées de l'exposition permanente de la "Collection Mayer" dans la pièce précédente, toutes les collections d'histoire de l'art sont désormais réunies sur un seul étage. Dans un dialogue réciproque, les pièces de grande qualité de ces deux sections d'histoire de l'art sont désormais mises en valeur sous de multiples aspects. 

Abbaye d'Admont KHM Baroque © Michael Braunsteiner
Abbaye d'Admont KHM Gothique Romantique © Michael Braunsteiner

Le réaménagement du Kunsthistorisches Museum a été réalisé selon des critères chronologiques et thématiques. La première impression de l'espace est marquée par l'architecture d'exposition de haute qualité. Le système de guidage et le concept de couleurs permettent une orientation claire. Diverses voies d'information permettent d'accéder rapidement, mais aussi en profondeur, à des œuvres importantes de l'époque gothique et de la Renaissance, du baroque et du rococo, et maintenant aussi des 19e et 20e siècles jusqu'à nos jours. Parmi les pièces exposées, on trouve des peintures, des sculptures, des manuscrits et des objets du cabinet de parure ou d'art. Outre leurs liens avec l'abbaye d'Admont, le concept de l'exposition se concentre sur leur contextualisation en termes d'histoire de l'art et de dimension spirituelle.

Venant du monde médiéval de la "Collection Mayer", on entre d'abord dans le même niveau temporel avec des œuvres d'art raffinées du livre, des figures de saints, des peintures sur panneaux, des cimélies (parties d'un trésor d'église) et des textiles liturgiques. L'autel porteur de Bohême de 1375 est particulièrement important. L'esprit de la Renaissance s'exprime déjà dans la "Vierge à l'Enfant" de Bernard van Orley (vers 1520-40) et le jacquet (vers 1550). 

L'accent est mis sur le baroque, représenté par des tableaux aux thèmes sacrés et profanes d'importants peintres baroques autrichiens comme Martin Johann Schmidt ("Kremser Schmidt") et Johann von Lederwasch. En plus d'autres prêts permanents de la "Collection Karl Mayr", des peintures néerlandaises de Gerard Dou et Rachel Ruysch sont venues s'ajouter à la collection.

Des sections séparées sont consacrées au sculpteur de l'abbaye Josef Stammel (1695-1765) et à l'œuvre considérable du frère bénédictin d'Admont, Benno Haan (1631-1720). Le brodeur d'art Benno Haan a créé une multitude de vêtements liturgiques pour l'abbaye d'Admont - chaque pièce étant d'une valeur inestimable et de la plus haute qualité. Parmi les ornements baroques, on trouve des ostensoirs, dont un magnifique ostensoir de fête baroque (1741), des calices, des croix pectorales d'abbés et bien plus encore.

Dans la nouvelle section, l'art des 19e et 20e siècles est désormais présent, comme par exemple des tableaux de Rudolf von Alt, Friedrich Gauermann, Carl Spitzweg ainsi que des objets liturgiques du néogothique. Des représentants de l'art autrichien contemporain à la fin du parcours forment un pont vers le "Musée d'art contemporain" au deuxième étage.

Vous trouverez une série d'œuvres particulièrement représentatives de l'histoire de l'abbaye d'Admont un étage plus haut, dans l'exposition du jubilé.

Abbaye d'Admont KHM Gothique Romantique © Michael Braunsteiner
Abbaye d'Admont KHM Gothique GWK © Michael Braunsteiner
Abbaye d'Admont KHM Gothique GWK © Michael Braunsteiner
Abbaye d'Admont KHM Baroque © Michael Braunsteiner
Abbaye d'Admont KHM Gothique GWK © Michael Braunsteiner
Abbaye d'Admont KHM Gothique GWK © Michael Braunsteiner