Aménagements extérieurs

01 / 03

photos d'extérieur @Thomas Sattler 6 e1648757081233
photos d'extérieur @Thomas Sattler 8 e1648757045569
Abbaye bénédictine d'Admont - Père Egon Abbaye d'Admont © Thomas Sattler

Éléments historiques

L'activité de construction de la fin de l'époque baroque a entraîné une fermeture vers le nord, l'est et le sud de l'abbaye qui était jusqu'alors ouverte sur plusieurs côtés.

Avec le "vieux bâtiment" de style baroque précoce, on a créé un total de six cours.

photos d'extérieur @Thomas Sattler 7 e1634723382294
Printemps de l'abbaye d'Admont @Heinz Peterherr 18

Reconstruction

Jusqu'à l'incendie de 1865, l'abbaye d'Admont était à la fois le plus grand monastère et le bâtiment le plus vaste de Styrie. L'incendie de l'abbaye a surtout détruit la partie la plus ancienne des bâtiments. Après le déblaiement des gravats et des ruines de l'incendie, il ne restait pour l'essentiel qu'une seule grande cour intérieure.

L'aménagement de son jardin a été modifié à plusieurs reprises au fil du temps : L'espace, autrefois densément planté d'arbres, a d'abord été divisé vers 1890 en une zone intérieure (fermée par une clôture grillagée) et une zone extérieure.

Jardins

Les jardins situés sur les côtés extérieurs du bâtiment abbatial sont entourés d'un haut mur. Ils ont été utilisés jusqu'au 20ème siècle comme verger, potager et jardin d'agrément. Les deux chapelles (dédiées à Benoît et à Saint-Blaise) datant d'environ 1735 constituent un accent particulier. Dans les années 60 et 70, les champs de dahlias et de fuchsias du maître jardinier Karl Nutzinger se sont étendus à l'est et au sud.

Abbaye bénédictine d'Admont - Jardin d'herbes du Père Egon © Thomas Sattler

Ancien et nouveau

À l'intérieur et dans les vastes jardins de l'abbaye, les efforts pour conserver les éléments historiques en les associant de manière cohérente à des accents contemporains deviennent également une expérience. Le dialogue entre l'ancien et le nouveau est particulièrement perceptible lors de la visite du "Hofgarten" (jardin des sœurs) en face des serres de la pépinière de l'abbaye, du jardin d'herbes aromatiques aménagé selon un modèle historique et du "jardin invisible" conçu en 2006/07 pour les aveugles et les voyants dans l'espace de détente autour de l'étang de l'abbaye.

De l'Antiquité au baroque

Les sculptures baroques restaurées de Josef Stammel dans les deux chapelles de jardin mentionnées ainsi que les quatre déesses antiques Cérès, Minerve, Diane et Flora des années 1726-1719 de Markus Schokotnig, également restaurées, dans la zone de l'escalier baroque menant à la cour du cellier de l'abbaye, mènent également un dialogue contrasté avec les sculptures récentes ̶ dernièrement le prêt d'une grande sculpture de Bruno Gironcoli (1936-2010) dans la cour intérieure.

Abbaye d'Admont - Aperçu
Abbaye bénédictine d'Admont - Pater Egon Rosarium © Thomas Sattler
photos extérieures @Thomas Sattler 5 1 e1648800169260
photos d'extérieur @Thomas Sattler 3
Abbaye bénédictine d'Admont - Jardin d'herbes du Père Egon © Thomas Sattler
Journées du marché du monastère 2019 ©ThomasSattler 15 scaled
Abbaye bénédictine d'Admont - Panorama (c) Stefan Leitner
Rosarium 1
Printemps de l'abbaye d'Admont @Heinz Peterherr 17
Abbaye bénédictine d'Admont - Père Egon Abbaye d'Admont © Thomas Sattler