950 ans vivant Monastère

Contributions d'invités / Mots de bienvenue

Sony Kando Trip Europe à l'abbaye d'Admont
Couvent de l'abbaye d'Admont avec le pape François

Saint-Père le Pape François

Vatican

Cher abbé Gerhard, c'est avec plaisir que j'ai appris les prochaines festivités du 950e anniversaire de l'abbaye bénédictine d'Admont. Je remercie Dieu pour la longue action bénéfique de votre communauté en Styrie et bien au-delà. Par l'intercession de la…
Lire la suite
L'évêque Wilhelm Krautwaschl Photo Christian Jungwirth

Dr Wilhelm Krautwaschl, magistrat

Évêque diocésain de Graz-Seckau

Expérimenter une idée de la grandeur de Dieu Il serait intéressant de voir comment l'archevêque Gebhard de Salzbourg et Hemma de Gurk réagiraient aujourd'hui, 950 ans plus tard, s'ils voyaient l'abbaye bénédictine d'Admont ... Quelle ne serait pas la surprise d'Hemma de voir que la…
Lire la suite
lackner

Dr. Franz Lackner OFM

Archevêque de Salzbourg

Il y a près d'un millénaire, douze moines envoyés de Salzbourg ont porté la règle de saint Benoît en Haute-Styrie. Grâce à la fondation d'Hemma von Gurk et à l'autorisation de Gebhard, alors archevêque de Salzbourg, une communauté monastique a pu être fondée, qui…
Lire la suite
Surintendance Stmk ()

Surintendant Wolfgang Rehner

Église évangélique de Styrie

950e anniversaire de l'abbaye d'Admont. C'est l'occasion de saluer et de bénir l'œcuménisme, notamment du côté protestant. Pendant la moitié de son histoire, l'abbaye d'Admont a été en contact et en voisinage avec des protestants. Au fil des années, l'aménagement des surfaces de contact a été…
Lire la suite
Abbé Johannes

Mag. Johannes Perkmann OSB

Abbé-Président de la Congrégation bénédictine autrichienne

C'est une chose remarquable que de pouvoir fêter 950 ans d'existence, surtout à notre époque habituellement si éphémère avec tous ses "instantanéismes" et ses éphémères. Le monastère d'Admont, fondé en 1074 par l'archevêque Gebhard de Salzbourg avec les biens de sainte Hemma, a…
Lire la suite
Photo de l'archiabbé Korbinian petit

Dr. Korbinian Birnbacher OSB

Archevêque de St.

Je peux toujours donner une parole spirituelle aux confrères d'Admont ... le 15 juin - jour de la fête du fondateur du monastère Gebhard - dans le cadre d'une célébration eucharistique. Je peux le faire en tant qu'abbé du monastère qui, il y a 950 ans, a accueilli les premiers moines.…
Lire la suite
Mgr Glettler - Extrait de photo du message vidéo ©Diocèse d'Innsbruck

Hermann Glettler

Évêque diocésain d'Innsbruck

950 ans d'existence ! Félicitations à l'abbé Gerhard et à sa communauté, ainsi qu'à toutes les personnes et institutions qui profitent d'Admont. Je choisis délibérément ce terme économique, car c'est effectivement un lieu ecclésiastique qui est vivant et qui a mis beaucoup de choses en mouvement,…
Lire la suite
Sr Hanna Jurman(c)Diocèse de LinzAppenzeller

SR. Dr. Hanna Jurmann OSB

Bénédictines de Steinerkirchen

Une petite période de la remarquable histoire de 950 ans de l'abbaye d'Admont est liée à l'histoire des sœurs bénédictines du Cœur immaculé de Marie à Steinerkirchen an der Traun (Haute-Autriche). L'engagement des consoeurs à Admont et sur le Frauenberg est fondé sur l'expérience de la communauté.…
Lire la suite
DSC Sr M Elisabeth

SR. M. Elisabeth Barlage OSB

Abbaye de Frauenwörth sur le lac Chiemsee

Depuis 2014, j'ai le privilège d'être l'hôte de l'abbaye bénédictine d'Admont et de m'y ressourcer dans cette atmosphère spirituelle et dans ce paysage magnifique. Plus je viens, plus je m'y sens chez moi. Moi-même, en tant que bénédictine, je peux me rendre à l'abbaye de Frauenwörth…
Lire la suite
VdB Portrait CMYK dpi Wolfgang Zajc

Dr. Alexander Van der Bellen

Président fédéral de la République d'Autriche

Beaucoup de choses durent quelques années, voire quelques décennies, quelques-unes durent des siècles. Mais il est difficile d'imaginer que quelque chose puisse durer près d'un millénaire. Avec l'abbaye bénédictine d'Admont, c'est un lieu très particulier qui célèbre un tel événement.…
Lire la suite
Gouvernement fédéral

Karl Nehammer, MSc

Chancelier fédéral de la République d'Autriche

En 2024, l'abbaye bénédictine d'Admont pourra jeter un regard rétrospectif sur ses 950 ans d'existence et sur l'histoire variée de son développement qui y est liée. Lorsque l'archevêque Gebhard de Salzbourg fonda le monastère en 1074 sur la base d'une fondation de Sainte-Hemma de Gurk, il put…
Lire la suite
Gouverneur du Land

Mag. Christopher Drexler

Gouverneur du Land de Styrie

Depuis 1074, les moines bénédictins de l'abbaye d'Admont vivent entièrement selon la règle de saint Benoît. "Ora et labora et lege" ne caractérise pas seulement la vie quotidienne du couvent, mais est également un élément important pour l'ensemble de la communauté, grâce aux multiples domaines d'activité de l'abbaye.…
Lire la suite
Le nouveau chef de district de Liezen, M. HR Dr Christian Sulzbacher, et le nouveau chef d'antenne, M. Nico Groger.

HR Dr. Christian Sulzbacher

Gouverneur de district de Liezen

Chers lecteurs, chères lectrices ! L'abbaye bénédictine d'Admont a été fondée en 1074, il y a donc 950 ans, et s'est développée au cours de cette longue période pour devenir le centre spirituel, culturel mais aussi économique du district de Liezen. Malgré la diversité de ses activités, l'abbaye a joué un rôle important dans l'histoire de la ville.…
Lire la suite
Haider Christian

Christian Haider

Maire de la commune de marché d'Admont

Cette année, nous avons le plaisir de fêter un anniversaire très particulier à Admont, en collaboration avec l'abbaye d'Admont. Le jubilé "950 ans de l'abbaye d'Admont" ne représente pas seulement 950 ans de vie monastique à l'intérieur des murs de l'abbaye d'Admont, mais il évoque aussi de nombreuses autres choses.…
Lire la suite
DSC ()

Albert Wonaschütz, magistrat

professeur au Stiftgymnasium d'Admont ; directeur du chœur de l'église

"C'est pourquoi nous te louons avec tous les anges et les saints, et nous chantons avec eux la louange de ta gloire". C'est par ces mots qu'est introduit le "Sanctus", la partie de l'ordinaire de la messe catholique dans laquelle la coexistence de la liturgie céleste et de la liturgie terrestre prend tout son sens.…
Lire la suite
Couvent de l'abbaye d'Admont avec le pape François

Saint-Père le Pape François

Vatican

Cher abbé Gerhard, c'est avec plaisir que j'ai appris les prochaines festivités du 950e anniversaire de l'abbaye bénédictine d'Admont. Je remercie Dieu pour la longue action bénéfique de votre communauté en Styrie et bien au-delà. Par l'intercession de la Très Sainte Vierge Marie, de saint Benoît, de saint Blaise et de sainte Hemma de Gurk, le Seigneur, dans sa bonté, vous montre à tous le chemin de la vie et permet que votre action continue à porter des fruits abondants pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. Je vous accorde de tout cœur ma bénédiction, ainsi qu'aux moines et à tous ceux qui sont liés spirituellement à l'abbaye d'Admont.

L'évêque Wilhelm Krautwaschl Photo Christian Jungwirth

Dr Wilhelm Krautwaschl, magistrat

Évêque diocésain de Graz-Seckau

Il serait intéressant de voir comment l'archevêque Gebhard de Salzbourg et Hemma de Gurk réagiraient aujourd'hui, 950 ans plus tard, s'ils voyaient l'abbaye bénédictine d'Admont... Quelle ne serait pas la surprise d'Hemma de constater que les biens qu'elle a donnés assurent des emplois dans la région et bien au-delà, et permettent à de nombreuses personnes de mener une vie agréable. Et Gebhard serait lui aussi ravi de la floraison de la pastorale, de l'art et de la culture qui s'est développée depuis les premiers moines et leur devise ora et labora et lege - prie et travaille et lis. C'est à juste titre qu'Admont est aujourd'hui fière d'être un foyer religieux au nord de la Styrie et un centre d'art, de culture, de science et d'éducation. En tant qu'évêque du diocèse de Graz-Seckau, je suis également fier de savoir que ce monastère se trouve sur le territoire du diocèse. Celui qui s'approche d'Admont doit être plein d'admiration, car l'abbaye, l'église collégiale et le monastère se présentent aux visiteurs de manière imposante. Les moments difficiles de l'histoire de l'abbaye, comme les guerres contre les Turcs, la Réforme, l'incendie du monastère et la crise économique, sont oubliés. La bibliothèque de l'abbaye est exceptionnelle au niveau mondial et le musée est enrichissant avec ses différents aspects de l'histoire naturelle et de l'art du Moyen-Âge à nos jours. Ici, on peut se former, se réjouir et s'émerveiller - et dans l'émerveillement, on reçoit un cadeau : une petite idée de la grandeur de Dieu. Ora et labora et lege signifie à Admont que la communauté monastique se réunit régulièrement plusieurs fois par jour pour prier ensemble et que les confrères travaillent dans la pastorale, l'enseignement, l'éducation et l'économie. L'objectif de cet ora et labora et lege est de prier Dieu, de travailler à la création et d'explorer la nouveauté - avec les possibilités de l'époque. La communauté monastique d'Admont y parvient de manière exemplaire depuis 950 ans. Pour cette attitude cohérente, qui réagit toujours aux besoins et aux nécessités de l'époque et qui est à la disposition des hommes - qu'ils soient habitants ou visiteurs - je voudrais demander à Dieu de bénir abondamment l'avenir de la communauté monastique d'Admont. Afin que de nombreuses personnes viennent au monastère bénédictin d'Admont, s'immergent dans un "autre" monde et qu'elles quittent ce lieu touchées, fortifiées et émerveillées par l'action divine.

lackner

Dr. Franz Lackner OFM

Archevêque de Salzbourg

Il y a presque un millénaire, douze moines envoyés de Salzbourg ont porté la règle de saint Benoît en Haute-Styrie. Grâce à la fondation d'Hemma von Gurk et à l'autorisation de Gebhard, alors archevêque de Salzbourg, une communauté monastique put être fondée, qui montra et réalisa rapidement son potentiel. Admont devint un centre de transmission du savoir et de la foi, dans lequel l'amour de Dieu et l'amour de la sagesse et de la science pouvaient coexister et s'entremêler. Aujourd'hui, on pourrait dire qu'il s'agit d'une histoire à succès - mais le "succès", dans le domaine religieux, est toujours synonyme de grâce et de bénédiction. L'abbaye d'Admont a traversé les époques et les défis les plus divers. Il a vécu les troubles de la Réforme, il a été victime des flammes et a pourtant été reconstruit, il a même pu surmonter la terreur et la spoliation du nazisme. Aujourd'hui, la commune, la communauté monastique, les employés et, plus largement, la Styrie peuvent regarder avec fierté ce monument culturel qui abrite non seulement un savoir ancestral dans sa bibliothèque, mais qui transmet également l'éducation et la foi aux élèves sous une forme actuelle et contemporaine. Le regard porté sur l'histoire, mais surtout sur la résilience d'Admont, laisse espérer de bonnes choses pour l'avenir. Mes vœux de bénédiction accompagnent l'action de ce lieu et de ceux qui y ont trouvé une patrie.

Surintendance Stmk ()

Surintendant Wolfgang Rehner

Église évangélique de Styrie

950e anniversaire de l'abbaye d'Admont. C'est l'occasion de saluer et de bénir l'œcuménisme, notamment du côté protestant. Pendant la moitié de son histoire, l'abbaye d'Admont a été en contact et en voisinage avec des protestants. Au fil des années, la configuration des surfaces de contact a été très différente. Lors de la visite de 1581, plusieurs procès-verbaux de conversation indiquent que la personne au service de l'abbaye d'Admont est du côté protestant. Par exemple : "est de la confession d'Augsbourg" ; "est luthérien" ; "est indifférent, a reçu le sacrement dans l'abbaye d'Admont (...) sous les deux formes" ; "craint la religion, mais avec l'aide de Dieu, il faut la combattre"... Après la période confessionnelle si floue du XVIe siècle, des siècles de séparation et d'opposition ecclésiastiques strictes suivirent. Après environ 900 ans d'existence de l'abbaye d'Admont, l'ère de l'œcuménisme a pris forme pour l'abbaye et les frères et sœurs protestants de son voisinage. L'enseignement religieux protestant est parfaitement implanté dans le lycée de l'abbaye, l'abbé Gerhard est, depuis ses années d'aumônier à Schladming, en contact de diverses manières avec les protestants de la région et l'hospitalité œcuménique peut être expérimentée de manière récurrente et gratifiante dans l'abbaye. Qu'il en soit ici chaleureusement remercié. Les efforts œcuméniques en direction de l'hospitalité eucharistique ont de bonnes chances de se réaliser à l'heure actuelle. Je joins donc à ces salutations et à ces vœux de bénédiction à l'occasion du 950e anniversaire l'espoir de voir se poursuivre la fraternité vécue dans la communauté à laquelle nous sommes appelés par le Seigneur de l'Eglise.

Abbé Johannes

Mag. Johannes Perkmann OSB

Abbé-Président de la Congrégation bénédictine autrichienne

C'est quelque chose de remarquable que de pouvoir fêter 950 ans d'existence, surtout à notre époque habituellement si éphémère avec tous ses "instantanéismes" et ses éphémérides. L'abbaye d'Admont, fondée en 1074 par l'archevêque Gebhard de Salzbourg avec les biens de sainte Hemma, a depuis lors déployé une efficacité très fructueuse. Beaucoup de choses se combinent : La bénédiction d'en haut, la vision du fondateur et l'action énergique des moines et de tous ceux qui ont travaillé ici. L'archevêque Gebhard a investi dans des temps difficiles, au milieu d'une crise, et a ainsi cru en l'avenir. Cela n'est possible que pour celui qui a un concept solide, une vision claire et surtout une confiance fondamentale en celui "qui annonce l'avenir dès le début" (cf. Is 46,10). Se fonder en Dieu, le viser comme objectif, donner la première place à la recherche de Dieu est la raison solide pour que quelque chose demeure. Et on ne construit pas des monastères pour résoudre des problèmes, mais pour louer Dieu au milieu des problèmes, écrit un jour H. Nouwen. Dans une maison bénédictine, les espaces et les temps sont organisés de manière à ce que la louange de Dieu, la recherche de Dieu, ait vraiment sa place. C'est la mission première et permanente des monastères. A cela s'ajoute le fait que saint Benoît transmet un concept spirituel très global, afin que la foi soit ancrée et affronte le monde. Il en résulte de nombreuses tâches que l'abbaye d'Admont, tout comme les autres monastères, vivent encore aujourd'hui, chacun à sa manière. L'une d'entre elles est le lien avec la création et la responsabilité vis-à-vis des terres et du sol - une préoccupation toujours actuelle, notamment lorsque l'on pense aux menaces qui pèsent sur le climat et la nature. S'engager pour les hommes et les accompagner sur le plan pastoral est un autre pilier de la responsabilité mondiale des monastères. Saint Benoît pensait de manière très pastorale et pour lui, les élèves et les hôtes font naturellement partie du monastère. Ainsi, dans les écoles bénédictines, on s'efforce de donner plus qu'une simple formation pour des compétences justement demandées. L'homme dans son ensemble est pris en considération afin d'éveiller les talents spirituels, artistiques et créatifs et de développer un sens social. Le parcours historique a en outre fait de nombreux monastères des lieux importants pour l'architecture, l'art et la musique. Cela ouvre des espaces d'expérience pour l'étonnement, la réflexion et l'inspiration. Ainsi, Admont peut se targuer d'une histoire riche et se construit sur de bonnes bases. Qu'apportera l'avenir ? Comment les choses vont-elles évoluer ? Tomáš Halík, un auteur théologique majeur de notre époque, estime que l'avenir de l'Église a un besoin urgent de centres spirituels qui soient des lieux d'adoration et de contemplation, mais qui offrent également un espace de rencontre et de discussion pour partager sa propre expérience de foi. Il pense ici explicitement à l'importance spirituelle et culturelle des monastères bénédictins, à laquelle il convient de se rattacher. Puisse Admont être un tel lieu d'avenir pour continuer à agir de manière visionnaire et avec confiance en Dieu. En tant que président de la Congrégation bénédictine autrichienne, je remercie l'abbaye d'Admont pour toutes ses contributions à la vie bénédictine en Autriche ainsi que pour toutes les relations de solidarité au sein de notre congrégation et je souhaite de tout cœur la bénédiction de Dieu à l'occasion de ce jubilé !

Photo de l'archiabbé Korbinian petit

Dr. Korbinian Birnbacher OSB

Archevêque de St.

Je peux toujours donner une parole spirituelle aux confrères d'Admont ... le 15 juin - jour de la fête du fondateur du monastère Gebhard - dans le cadre d'une célébration eucharistique. Je peux le faire en tant qu'abbé du monastère qui a envoyé les premiers moines à Admont il y a 950 ans. Outre la tentative de relier les références historiques et les relations monastiques avec le présent, je peux, en tant qu'abbé du "monastère mère", exprimer avant tout des remerciements pour les nombreuses et grandes œuvres qui ont toujours pu et peuvent encore émaner de cette fondation. Les innombrables prestations économiques, sociales et artistiques qui, dans l'esprit de la foi, émanent de cette abbaye, qui peut se considérer comme la plus ancienne de Styrie, parlent d'elles-mêmes. J'ai l'impression que les graines de l'Évangile, qui sont lues chaque année à la mémoire de l'archevêque Gebhard de Salzbourg, ont germé à Admont. Les béatitudes du Sermon sur la montagne (Mt 5, 1-12a) sont depuis toujours des promesses et des engagements : ... que le royaume des cieux appartient aux pauvres devant Dieu ... que ceux qui pleurent seront consolés ... que les doux hériteront de la terre ... que ceux qui ont faim et soif de justice seront rassasiés ... que les miséricordieux obtiendront miséricorde ... que ceux qui ont le cœur pur pourront voir Dieu ... que ceux qui sont appelés enfants de Dieu sont ceux qui font la paix ... que le royaume des cieux appartient à ceux qui sont persécutés pour la justice. Oui, cher abbé Gerhard et chers confrères d'Admont, en dehors des insultes, des jalousies et des persécutions qui ne manquent jamais, vous pouvez vraiment vous réjouir et exulter en cette grande année de jubilé : car votre récompense sera grande dans les cieux ! Au nom de l'archiabbaye de Saint-Pierre, je peux vous remercier de tout cœur pour le témoignage de votre vie - à travers tous les siècles - et pour l'amitié multiple, la proximité chaleureuse et les liens fidèles entre nos deux monastères ! Dans l'esprit de saint Benoît, restons ouverts et éveillés dans notre recherche de Dieu !

Mgr Glettler - Extrait de photo du message vidéo ©Diocèse d'Innsbruck

Hermann Glettler

Évêque diocésain d'Innsbruck

950 ans d'existence ! Félicitations à l'abbé Gerhard et à sa communauté, ainsi qu'à toutes les personnes et institutions qui profitent d'Admont. Je choisis délibérément ce terme économique, car effectivement un lieu ecclésiastique qui est vivant et qui a mis beaucoup de choses en mouvement s'avère très favorable pour beaucoup et est devenu une bénédiction. Cette interaction créative entre la prière, le travail, l'étude et l'hospitalité est un mélange apprécié depuis 950 ans à Admont.

 

Vers le message vidéo

Sr Hanna Jurman(c)Diocèse de LinzAppenzeller

SR. Dr. Hanna Jurmann OSB

Bénédictines de Steinerkirchen

Une petite période de l'histoire remarquable de 950 ans de l'abbaye d'Admont est liée à l'histoire des sœurs bénédictines du Cœur Immaculé de Marie à Steinerkirchen an der Traun (Haute-Autriche). L'engagement des sœurs à Admont et au Frauenberg est fondé sur la mission de notre communauté, qui se concentre sur les services dans les domaines pastoraux et caritatifs. De nombreuses sœurs ont vécu et travaillé dans des paroisses et des institutions ecclésiastiques dans presque tous les diocèses autrichiens, en particulier dans les monastères bénédictins. Depuis 1956, trois sœurs (temporairement deux) étaient envoyées à Admont - en tant que sacristine dans l'église collégiale, en tant qu'infirmière pour les pères et les élèves ainsi qu'en tant que sœur paroissiale pour la paroisse collégiale. Plus tard, nos sœurs ont remplacé les soins infirmiers par des services à la prélature. Au début de notre présence à Admont, il y a eu plusieurs changements de personnel, puis la stabilité bénédictine s'est imposée : A partir de 1979, Sr Gertraud Rofner (prélature), Sr Friedburg Stachl (sacristie) et Sr Verena Gstrein (paroisse abbatiale et enseignement religieux) ont formé une petite communauté de sœurs stable, marquée par la bienveillance et le soutien mutuel des sœurs. Lorsque Sr Gertraud est retournée à la maison mère de Steinerkirchen en 2017 pour cause de maladie, elle a pu jeter un regard reconnaissant sur 56 années de service à l'abbaye d'Admont. En raison du manque de relève dans notre communauté, Sr Friedburg est restée seule à Admont en dernier lieu - avec une joie intacte dans son service depuis 1974. La vie et l'action de mes consœurs au monastère étaient et sont toujours ancrées dans une atmosphère d'accueil, d'estime et de bonne collaboration avec les confrères ainsi qu'avec la population. Au fil des années, Admont est ainsi devenue la patrie des sœurs. Elles ont pu puiser de précieuses impulsions spirituelles dans la liturgie variée, belle et soigneusement organisée dans l'église abbatiale. L'église, la paroisse et l'école ont ouvert des espaces pour des rencontres enrichissantes avec de nombreuses personnes. En tant que prieure de notre communauté, je suis reconnaissante que nos sœurs aient trouvé à Admont un espace de vie dans lequel elles ont pu s'épanouir humainement et spirituellement. Je me réjouis de la reconnaissance et de l'appréciation de leur présence et de leur service. Enfin, je suis reconnaissant pour l'hospitalité chaleureuse dont je bénéficie depuis des années lors de mes visites sur place, ainsi que pour les bons contacts d'égal à égal et bienveillants. Je me réjouis de tout cœur, avec l'abbé Gerhard et les confrères, de l'action persévérante et fructueuse menée depuis des siècles et je souhaite la bénédiction de Dieu, du courage et de la créativité pour la poursuite de l'engagement de toute la famille fondatrice dans la pastorale, l'école, la culture et les entreprises - dans l'esprit de saint Benoît.

DSC Sr M Elisabeth

SR. M. Elisabeth Barlage OSB

Abbaye de Frauenwörth sur le lac Chiemsee

Depuis 2014, j'ai le privilège d'être l'hôte de l'abbaye bénédictine d'Admont et de m'y ressourcer dans cette atmosphère spirituelle et dans ce paysage magnifique. Plus je viens, plus je m'y sens chez moi. J'ai moi-même la chance de vivre en tant que bénédictine à l'abbaye de Frauenwörth, sur la magnifique petite île de Frauenchiemsee. Notre ancienne abbesse, Mère M. Domitilla Veith OSB, avait des liens étroits avec Admont. Plusieurs de mes consœurs plus âgées y étaient également en vacances il y a des décennies. Mère Domitilla a toujours tenu à ce que ces relations soient entretenues. L'année précédant sa mort, elle m'a légué sa documentation sur Admont et ses environs. Lorsqu'elle est décédée en janvier 2014, l'abbé Bruno a présidé la messe de requiem. Avant de nous quitter, il a invité les sœurs de notre couvent à revenir à Admont. J'ai accepté cette invitation avec plaisir. Je suis originaire du nord de l'Allemagne et j'ai donc fait le chemin de la mer du Nord au lac de Chiem derrière moi. Il m'a fallu plusieurs années - jusqu'en 2014 - avant de m'aventurer en Autriche pour les vacances. Dans notre abbaye, je suis notamment responsable des travaux de construction. Et plus je me baladais sur les échafaudages, plus j'étais attiré par les montagnes. Et c'est ainsi que les montagnes autour d'Admont ont eu de plus en plus d'attrait pour moi. Mais il n'y a pas que les montagnes, il y a aussi les confrères bénédictins. En tant que bénédictine, un environnement imprégné de bénédictinité est pour moi une nécessité, même en vacances. [Je connaissais le frère Rupert de notre abbaye. Autrefois, il venait au moins une fois par an pour porter l'un des deux chandeliers à mes côtés lors de notre fête d'Irmengard. On m'avait confié il y a quelques années la tâche de porter la croix. C'est pour moi une tâche honorable]. Et plus je viens à Admont, plus les confrères me deviennent familiers. Cela me fait infiniment de bien d'être là et de pouvoir jouir de leur hospitalité. Les liens entre nos monastères ne sont pas seulement de nature individuelle. Il y a aussi un fait historique qui m'impressionne beaucoup. Il s'agit du destin du monastère de Gurk, fondé par sainte Hemma. C'est de Sainte-Hemma que proviennent les biens destinés à la fondation d'un monastère dans la vallée de l'Enns. Elle les remit par contrat à l'archevêque salzbourgeois Baldwin. Trente ans plus tard, en 1074, l'archevêque Gebhard fonda ainsi l'abbaye d'Admont. Revenons au monastère de Gurk. Il n'a pas eu une longue vie. Il fut abandonné en 1072 par l'archevêque Gebhard et servit de base matérielle au premier évêché autonome de Salzbourg. En 1213, l'archevêque Eberhard II avait un destin similaire en tête lorsqu'il envisagea de fonder un deuxième évêché en propre. Sur notre île de Chiemsee, il voulait également dissoudre le couvent de nonnes afin de doter le nouvel évêché de ses biens. Le pape Innocent III fit cependant échouer cette demande. Au lieu de cela, il donna l'autorisation, lors du concile de Latran de 1215, d'établir le siège de l'évêché (Chiemsee) sur l'île voisine de Herrenchiemsee. Ce projet fut réalisé en 1216. Et c'est ainsi que notre monastère, l'abbaye de Frauenwörth, a subsisté. Je voudrais terminer par des remerciements. C'est un honneur pour moi que l'on m'ait demandé de rédiger une contribution à cette publication commémorative. Je voudrais en profiter pour exprimer ma grande reconnaissance pour l'hospitalité bienfaisante et généreuse qui m'a déjà été offerte à de nombreuses reprises. Que Dieu comble l'abbaye bénédictine d'Admont de ses bénédictions, afin qu'elle soit et reste dans le futur un lieu où Dieu est recherché et témoigné - Lui qui est la vie en plénitude à laquelle nous aspirons tous.

VdB Portrait CMYK dpi Wolfgang Zajc

Dr. Alexander Van der Bellen

Président fédéral de la République d'Autriche

Beaucoup de choses durent quelques années, voire quelques décennies, quelques-unes durent des siècles. Mais il est difficile d'imaginer que quelque chose puisse durer plus d'un millénaire. Avec l'abbaye bénédictine d'Admont, c'est un lieu très particulier qui fête un anniversaire à peine imaginable : il a 950 ans. Et avec lui, un lieu d'une beauté incroyable et d'une importance historique, un lieu de spiritualité, de savoir et d'art. Et enfin, un lieu de rencontre qui réunit des personnes venues des quatre coins du monde. Avec une histoire aussi longue, la tentation est grande de regarder principalement en arrière. Mais les expositions et collections d'art toujours renouvelées, les multiples ateliers, manifestations et coopérations montrent clairement qu'ici, on regarde aussi délibérément vers l'avant. En 2024, à l'occasion du jubilé, les musées de l'abbaye seront entièrement réorganisés et pourront ainsi être redécouverts. Lorsque l'on évoque Admont, la plupart des gens pensent en premier lieu à la magnifique bibliothèque de l'abbaye avec ses trois étages, l'une des plus belles du monde. Mais l'abbaye bénédictine, avec ses jardins, son cellier, son vignoble, ses 26 paroisses, son lycée et toutes ses autres institutions, est vraiment une expérience globale. J'ai également lu que l'abbaye avait créé un centre de santé et qu'elle était également très active en matière de numérisation. Avec tout cela, l'abbaye bénédictine d'Admont est une grande entreprise dont le succès est dû aux nombreuses personnes qui s'y investissent avec leur cœur et leur cerveau. Ils veillent tous à ce que ce lieu soit rempli de vie, de musique et de culture, même après tant de siècles. Vous ne vous contentez pas de préserver un bien culturel précieux, vous le développez jour après jour par votre action et en faites ainsi un foyer de diversité, d'ouverture et d'humanité. Je félicite de tout cœur l'abbaye bénédictine d'Admont pour cet anniversaire très particulier et vous souhaite le meilleur.

Gouvernement fédéral

Karl Nehammer, MSc

Chancelier fédéral de la République d'Autriche

En 2024, l'abbaye bénédictine d'Admont pourra jeter un regard rétrospectif sur ses 950 ans d'existence et sur l'histoire variée de son développement qui y est liée. Lorsque l'archevêque Gebhard de Salzbourg fonda le monastère en 1074 sur la base d'une fondation de Sainte-Hemma de Gurk, il ne pouvait sans doute pas encore se douter de l'importance du centre monastique qui allait naître ici. Les premiers moines de l'époque seraient certainement remplis de joie et de gratitude s'ils pouvaient contempler les multiples facettes de l'activité du plus ancien monastère de Styrie existant aujourd'hui. Au cours de sa longue histoire, l'abbaye d'Admont a acquis, malgré certains défis, une importance marquante pour la région et est devenue un centre spirituel, culturel et économique de la région de la Haute-Syrie. Dans l'esprit de Saint Benoît de Nursie, l'amour de Dieu et du prochain ainsi que la pastorale sont au centre des préoccupations du couvent. La proximité avec les gens est vécue de diverses manières par la communauté monastique. Les tâches dans les domaines de l'éducation, de la science, de l'art et de la culture jouent également un rôle important dans l'abbaye bénédictine d'Admont. Ainsi, le lycée et le musée de l'abbaye sont connus loin à la ronde. La plus grande bibliothèque monastique du monde, une œuvre d'art baroque complète, revêt une importance particulière pour l'histoire de l'art et de la culture. En outre, l'abbaye bénédictine est également un employeur important dans de nombreuses entreprises. Je voudrais souligner la précieuse contribution de la communauté monastique à la transmission de valeurs indispensables dans notre société. L'engagement en faveur de relations pacifiques, d'une action solidaire et d'un fondement éthique commun contribuent au bon fonctionnement de notre société. C'est précisément dans le travail avec les jeunes que l'importance de la responsabilité sociale et du respect mutuel peut être transmise. La vie et l'action des moines d'Admont sont également un exemple de la force de la foi et de l'amour du prochain, qui donne un sens, un soutien et une orientation. Le 950e anniversaire est une occasion digne de célébrer ce qui a été accompli jusqu'à aujourd'hui, de continuer à promouvoir la vitalité actuelle de l'abbaye et de porter un regard optimiste sur l'avenir. Je tiens à remercier la communauté monastique actuelle et son directeur, l'abbé Gerhard Hafner, pour leurs multiples engagements. A vous, à tous les collaborateurs des entreprises de l'abbaye, aux lecteurs du magazine de l'abbaye et à tous ceux qui ont à cœur l'abbaye d'Admont, je souhaite tout le meilleur et beaucoup de plaisir à la lecture de ce numéro anniversaire.

Gouverneur du Land

Mag. Christopher Drexler

Gouverneur du Land de Styrie

Depuis 1074, des moines bénédictins vivent à l'abbaye d'Admont selon la règle de saint Benoît. "Ora et labora et lege" ne caractérise pas seulement la vie quotidienne au sein du couvent, mais marque également toute la région grâce aux multiples domaines d'activité de l'abbaye. Avec sa bibliothèque monastique et ses musées, l'abbaye d'Admont est un élément essentiel du paysage muséal styrien et une attraction touristique importante qui fait la renommée de notre pays au-delà des frontières nationales. En effet, la bibliothèque de l'abbaye n'est pas seulement une œuvre d'art globale, mais avec ses 70 000 livres anciens, elle constitue un réservoir de connaissances qui s'est développé au fil des siècles. Avec le lycée, le couvent gère en outre l'une des plus grandes écoles de la région et apporte une contribution essentielle à la transmission du riche savoir du monastère et contribue de manière décisive à la formation des générations futures. L'abbaye est également un employeur et un facteur économique important dans la région et au-delà. De l'exploitation forestière à la production de vin en passant par la production d'énergie, le monastère est actif dans de nombreux domaines, génère une valeur ajoutée régionale et emploie jusqu'à 500 personnes en Styrie. Parallèlement, l'abbaye est également active dans le domaine social : du centre de santé d'Admont à son propre centre pour personnes âgées, elle assume là aussi des tâches essentielles. Et c'est surtout dans le domaine de la foi que l'abbaye est marquante pour la région grâce à l'encadrement de nombreuses paroisses. En outre, le couvent essaie de trouver des moyens modernes et alternatifs de transmettre la foi, par exemple en proposant une offre spirituelle via les médias sociaux. Le couvent a déjà marqué des siècles de l'histoire de la Styrie par ses activités étendues et continuera à l'avenir à contribuer à une Styrie où il fait bon vivre. Je félicite donc chaleureusement le monastère pour son 950e anniversaire et, en tant que gouverneur de la Styrie, je le remercie pour les nombreuses tâches et la contribution sociale que les moines de l'abbaye, autour de l'abbé Gerhard Hafner OSB, accomplissent régulièrement. Un "Glück auf" styrien !

Le nouveau chef de district de Liezen, M. HR Dr Christian Sulzbacher, et le nouveau chef d'antenne, M. Nico Groger.

HR Dr. Christian Sulzbacher

Gouverneur de district de Liezen

Chers lecteurs, chères lectrices ! L'abbaye bénédictine d'Admont a été fondée en 1074, il y a donc 950 ans, et s'est développée au cours de cette longue période pour devenir le centre spirituel, culturel mais aussi économique du district de Liezen. Malgré les nombreuses transformations et modifications, l'abbaye a toujours été un facteur de stabilité qui a non seulement contribué activement à la vie de notre district, mais qui a également exercé de nombreuses activités économiques, créant et maintenant ainsi des emplois. Durant toutes ces années, l'abbaye bénédictine d'Admont s'est également efforcée de gérer ses activités de manière durable et de préserver la nature. La gestion des forêts dans le cadre d'une sylviculture écologique, en particulier, a été un modèle important pour les autres exploitations forestières et l'agriculture au cours de ces siècles. Les tâches culturelles et éducatives que l'abbaye a assumées de manière exemplaire sont également d'une importance capitale pour toute la région. L'activité pastorale a été maintenue et approfondie avec beaucoup d'engagement, malgré des problèmes massifs récurrents. C'est un honneur particulier pour moi de féliciter chaleureusement l'abbaye d'Admont à l'occasion de son 950e anniversaire et de la remercier pour son excellente collaboration. Je souhaite à l'abbaye, au couvent ainsi qu'à tous les confrères beaucoup de succès ainsi que beaucoup de bonheur, de santé et la bénédiction de Dieu sur le chemin du millénaire. Puissent vos œuvres réussir et porter du fruit dans l'intérêt de l'ensemble du district.

Haider Christian

Christian Haider

Maire de la commune de marché d'Admont

Cette année, nous avons le plaisir de fêter un anniversaire très particulier à Admont, en collaboration avec l'abbaye d'Admont. Le jubilé "950 ans de l'abbaye d'Admont" ne représente pas seulement 950 ans de vie monastique à l'intérieur des murs de l'abbaye d'Admont, mais il aborde également de nombreux autres thèmes importants à l'intérieur et à l'extérieur d'Admont. Pour la commune de marché d'Admont et ses habitants, l'abbaye d'Admont et ses multiples entreprises offrent un grand nombre d'institutions ecclésiastiques, économiques, culturelles, touristiques et éducatives significatives et surtout des emplois importants dans notre commune d'origine. Le lycée abbatial d'Admont (dont j'ai pu profiter pleinement et que j'ai terminé avec le baccalauréat) complète de manière magistrale l'offre de formation dans notre commune, en plus des trois écoles primaires, d'un collège et de l'école professionnelle agricole de Grabnerhof, dans le domaine des écoles supérieures d'enseignement général, avec un niveau de formation élevé. Les entreprises de la fondation, en particulier l'entreprise "Admonter", ne sont pas seulement connues loin à la ronde pour leurs produits, mais sont également le plus grand employeur de notre grande commune. Le fournisseur d'énergie "Envesta" approvisionne un grand nombre de nos ménages en chauffage urbain et en électricité, ce qui constitue un service de base important. Nombreux sont ceux qui savent que notre commune est classée comme commune résidentielle et touristique. Le tourisme à Admont va naturellement de pair avec l'offre culturelle et touristique de l'abbaye d'Admont, en plus de notre paysage autour du Gesäuse. La bibliothèque de l'abbaye d'Admont est la favorite des visiteurs. Ces dernières années, elle a fait la couverture de tous les magazines connus et a fait le tour du monde de manière virale. Le secteur des musées a cependant subi une évolution dans le temps, surtout ces dernières années, et propose une offre variée avec ses expositions et ses expositions temporaires (comme ce sera le cas en 2024, année du jubilé). Le développement culturel avec les différentes manifestations a également permis à de nombreux Admontois de partir à la rencontre d'artistes connus. Nous sommes tous particulièrement fiers de notre petit, mais d'autant plus beau, domaine skiable familial et de loisirs sur la Kaiserau. L'histoire, mais aussi le présent et, espérons-le, l'avenir, illustrent la collaboration entre l'abbaye d'Admont et la commune de marché d'Admont. Au nom de la commune d'Admont, j'ai donc l'honneur de féliciter chaleureusement l'abbaye d'Admont et tous ses responsables, ses décideurs, mais aussi et surtout ses collaborateurs, à l'occasion de son 950e anniversaire et de leur souhaiter le meilleur pour les années et les décennies à venir. Un "Glück Auf" styrien !

DSC ()

Albert Wonaschütz, magistrat

professeur au Stiftgymnasium d'Admont ; directeur du chœur de l'église

"C'est pourquoi nous te louons avec tous les anges et les saints, et nous chantons avec eux la louange de ta gloire". C'est par ces mots qu'est introduit le "Sanctus", la partie de l'ordinaire de la messe catholique dans laquelle s'exprime de manière significative la coexistence de la liturgie céleste et de la liturgie terrestre. On y voit clairement la part importante que prennent le chant et la musique dans le déroulement de la messe, que ce soit par l'individu qui y participe activement par son chant, ou par un chœur ou une musique instrumentale qui accomplissent la messe au nom de l'assemblée. Cette prémisse théologique accompagne chaque activité musicale de l'église : la musique est alors un service divin et non un concert. Mais cela a aussi rendu possible ce que l'on pourrait presque qualifier de phénomène unique dans les grandes églises chrétiennes : la naissance d'une musique d'église d'une ampleur gigantesque et d'une diversité sans précédent. De grands noms lui sont associés : Bach, Haydn et Mozart, ainsi qu'une série infinie d'autres compositeurs méritants du passé et - oui - du présent. L'abbaye d'Admont n'est pas restée à l'écart de la musique sacrée, comme en témoignent les archives, les instruments et l'histoire de l'abbaye en général. Dans un passé récent et à notre époque, beaucoup de choses ont été entreprises dans ce sens : Je pense à la construction d'un nouvel orgue d'église il y a 50 ans, à la création d'une filière musicale au lycée, à l'embauche d'un organiste à plein temps, à la commande de compositions (par exemple : la "Passion des psaumes" de Jakob Gruchmann) et à bien d'autres choses encore. Pour moi, en tant que directeur du chœur de l'église et professeur de musique au collège, c'est à la fois un honneur et une joie de pouvoir accompagner et participer à ces événements. Quiconque a déjà vu avec quel dévouement de jeunes gens peuvent créer une Passion Schütz ou les chanteurs confirmés du chœur paroissial chanter une messe de Mozart ad maiorem Dei gloriam peut comprendre cette joie. Il faut remercier l'abbaye pour la générosité dont elle a fait preuve dans tous les domaines de la musique sacrée et - plus important que tout - pour l'estime que moi et les autres musiciens avons toujours pu ressentir. Je souhaite cette même estime à tous mes successeurs, et la musique de l'abbaye d'Admont continuera à fleurir et à s'épanouir dans les temps à venir.